Comité du Tourisme de Fatu Iva

Léonie Kamia

Informations Tourisme

Omoà, FATU IVA

" E ahatotetimaù i te faè ? E àupoà. Ua fatuiahoì i te àupoà o te faè e ivakotū i peàuìa ai o FATUIVA ! De quoi la couverture sera-t-elle faite ? De palmes de cocotier. Il rassembla les palmes de la maison selon la technique des neuf parts. Il dit alors : « Voici FATUIVA ! »"

L’île de Fatu Iva, la couverture de la maison des Dieux Petit bout de terre dépassant des flots du Pacifique sud, perdu au milieu de l’océan, elle fut la première de l’archipel à être découverte, ainsi que ces habitants, par les occidentaux en 1595, les Espagnols occultent son nom originel pour Santa Magdalena. L’ile de Fatu Iva est la plus excentrée du Fenua Enata, il faut au voyageur près de quatre heures de navigation pour l’atteindre à partir de sa voisine Hiva Oa. Après avoir dépassé les îles de Tahuata et Mohotani, à son approche, il est facile de succomber au charme d’une nature imposante et inaltérée. En un seul panorama, puissance et majesté se traduisent dans le caractère fort des abruptes falaises, la luxuriance de la végétation et ses lumières chaudes. Une pleine déconnexion s’opère, à l’écart de tout, la magie se créée. Un envoutement qui emporta en 1937, l’anthropologue-archéologue norvégien Thor Heyerdahl et son épouse Liv. Tous deux, en quête d’un retour à la nature absolu, débarquèrent à Fatuiva pour y vivre comme au premier matin du monde et restèrent une année dans la vallée de Uia. Ayant construit sa cabane et collectant les spécimens floristiques et faunistiques, c’est là qu’il élabora la théorie de l’origine sud-américaine des Polynésiens. Aujourd’hui, ce village de la cote Est, est déserté, mais il est encore possible de s’y rendre à pieds ou en bateau accompagné des marquisiens venant travailler le coprah sur le « lieu fantôme ». Aujourd’hui, peu de chose a changé… Et les quelques six cents habitants ont compris qu’il fallait faire de leur isolement un atout. L’éloignement a permis une meilleure conservation des traditions qu’ils valorisent désormais à travers un artisanat qui leur est propre : le Tapa. Ainsi, la vie des deux villages de Omoà et Hanavave est-elle rythmée par le bruit des maillets, trait caractéristique du battement de l’écorce pour en faire une œuvre de décoration originale et de toute beauté ! Autrefois vêtement, serviette, protection sacrée, cette étoffe, savamment travaillée, que la transmission a su porter jusqu’à aujourd’hui, est tout l’apanage de Fatu Iva. Mais ses habitants sont aussi des artistes du bien-être : entre le pani, une huile de massage, et le umuhei, un petit bouquet de plantes odoriférantes ce sont autant d’éléments qui assurent aux visiteurs un accueil authentique et chaleureux. Fatuiva offre également aux voyageurs la possibilité de randonnée. Les ballades sont multiples : des traversières inter-vallées pour les bons marcheurs, aux balades-découvertes des pétroglyphes, des sites archéologiques, en passant par une nature généreuse où les bains au pied de cascades et la rencontre ornithologique sont possibles. Le village de Hanavave, s’abrite au cœur d’un fabuleux bassin-versant s’ouvrant sur la mer en un lieu éligible au patrimoine mondial de l’UNESCO : la baie des Vierges. Elle renforce le coté mystique de l’ile, lorsque la lumière du couchant vient embraser les reliefs, transformant ainsi le paysage en un décor surnaturel et inoubliable… Un instant d’éternité…

Informations

Informations complémentaires : Ouvert exceptionnellement toute la journée pour les paquebots (jusqu'à leur départ). Tiare vous accueillera à votre arrivée. Elle parle marquisien, français et quelques notions en anglais.

Coordonnées

  • Contact : Léonie Kamia
  • Ile : FATU IVA
  • Village : Omoà
  • Horaires :
    Lundi de 08:00 à 12:00
    Mardi de 08:00 à 12:00
    Mercredi de 08:00 à 12:00
    Jeudi de 08:00 à 12:00
    Vendredi de 08:00 à 12:00

Inscrire son activité

Vous êtes un professionnel Marquisien et vous souhaitez inscrire votre activité sur le site

Cliquez-ici

Préparer son voyage

Vous prévoyez un voyage aux îles Marquises et souhaitez obtenir toutes les informations dont vous aurez besoin

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Destination Marquises 2020 - Tous droits réservés
Kohu BARSINAS : 87 77 51 30
amet, Lorem felis eleifend elementum consectetur